Magazine

Bretagne Durable - Hors-série n°4 - Santé : prévenir plutôt que guérir ?

4,50 €

Sommaire: 

Panorama
• La santé : préoccupation prioritaire
• La prévention, une évidence ?
• La santé des Bretons
• Les acteurs de la santé en Bretagne

Décryptage
• Vaut-il mieux prévenir que guérir ?
• « Refonder le pacte médecin-patient »
• Bien manger pour une bonne santé
• Une meilleure prévention au travail ?
• L’environnement nuit (parfois) à la santé
• Garantir son environnement intérieur

Et demain ...
• « Nous avons une grande marge de progression en prévention »
• Vers une évolution des politiques publiques ?
• Plus de coordination en prévention
• Prendre en compte les évolutions familiales
• Viser l’équité en santé

Initiatives
• Préserver son environnement
• Vivre ensemble
• Accompagner les difficultés

Art et Culture

Sur la toile

Carnet d'adresses

Édito: 

A votre santé !

Êtes-vous prêts à vous rendre chez votre médecin, même si vous êtes en bonne santé ? A ne pas vous offusquer s’il ne vous prescrit que des conseils, des exercices physiques, un régime alimentaire adapté… mais pas de médicaments ! Vraiment ? Pourtant les Français –et les Bretons - restent parmi les plus gros consommateurs de médicaments en Europe. Rares sont ceux qui sortent de chez leur médecin sans une ordonnance bien remplie ou un examen complémentaire à effectuer. Conséquence : malgré les nombreuses économies et déremboursements, le financement du système de santé imaginé à l’Après-guerre par De Gaulle, vacille. Le fameux « trou de la Sécu » se creuse, un peu à l’image de celui de la couche d’ozone...

Ne pourrait-on pas changer de logiciel, s’inspirant de bonnes pratiques menées dans les pays du Nord de l’Europe, qui intègrent davantage la prévention dans leurs politiques ? Pour l’heure, la part de la prévention au sein de l’Assurance maladie ne représente que 6,5 % du budget ! Imaginons un instant que l’on décide d’investir davantage dans la prévention. Des médecins feraient de la médecine préventive, en évitant aux patients de tomber malade. On rembourserait –comme c’est le cas en expérimentation en Alsace- des séances d’activité physique et certaines médecines dites non conventionnelles mais qui ont montré leur intérêt. Prévenir prévaudrait alors sur guérir. Les Français, comme les Bretons s’en porteraient sans doute mieux. Le financement de la Sécu aussi. Les lobbys pharmaceutiques un peu moins…

Actualités

Michel Cymès : « Savoir se faire plaisir »

Les conférences médicales qu’il anime aux quatre coins de France, dans le cadre du Club Prévention Santé et en partenariat avec Harmonie mutuelle, font salle comble. Michel Cymes était à Vannes, jeudi 2 juin, pour aborder les « Mystères de la mémoire ». Rencontre avec le célèbre docteur du Paf.

 

Quelles sont vos préconisations pour « vivre mieux et plus longtemps », selon le titre de votre dernier livre (*) ?

L’un des mots-clés du livre, c’est la prévention. Prévenir, c’est prendre conscience que notre organisme ne peut pas supporter tout, tout le temps. La deuxième notion essentielle est celle du plaisir. Il faut tout mettre en œuvre pour faire passer le plaisir, dans les actes du quotidien : manger, discuter… .Avec ce livre, mon idée était de ne pas culpabiliser le lecteur mais de l’accompagner en délivrant des conseils pratiques et applicables en matière d’alimentation, d’activité physique ou sociale. Moi-même et bien que médecin, je fais aussi des excès L’important est de compenser, d’équilibrer.

Vous invitez, entre autres, à une alimentation plus équilibrée, voire bio… Etes-vous un consommateur « bio » ?

Je m’inscris plutôt dans la tendance « Tiens, si j’essayais ! ». Pour une raison simple, l’offre augmente considérablement. Et puis on est sorti de l’image « Larzac » des magasins « bios », un peu poussiéreux et fréquentés par des personnes avec les cheveux longs et des pulls à trous. Aujourd’hui, tous les magasins bios sont beaux et donnent envie d’acheter ! Au-delà du goût, j’apprécie aussi d’y trouver des aliments qu’il n’y a pas ailleurs, comme certaines farines pour fabriquer mon pain ou des graines de lin que je mets dans les salades.

Régime sans gluten, végétarisme, crudivorisme… ont le vent en poupe. Vous n’y êtes pas vraiment favorable ?

Je suis un scientifique et je veux des preuves. Or, jusqu’à présent, aucun article scientifique n’a prouvé l’efficacité de ces régimes. Mais, si à une époque, je pouvais devenir un peu agressif sur le sujet, j’ai évolué et je deviens plus tolérant dans le sens où ces modes d’alimentation ne semblent pas entraîner de carences. A partir du moment où une personne se sent mieux à manger sans gluten, ou sans viande et que cela n’a pas de conséquences sur sa santé, alors pas de problème !

Les mesures prises pour lutter contre la pollution atmosphérique, largement incriminée dans le boom des maladies respiratoires, vous semblent-elles suffisantes ?

J’habite à Paris où la pollution atmosphérique est un vrai problème. On ne peut pas continuer à asphyxier la capitale comme ça et les mesures prises par la municipalité me semblent intelligentes. Evidement, arrêter la circulation des voitures complique les déplacements et il faudrait, parallèlement, davantage développer les alternatives. Personnellement, s’il y avait de vraies pistes cyclables à Paris, je ne me déplacerai qu’en vélo… mais ce n’est pas encore suffisant. Il faut que Paris devienne Copenhague ou Amsterdam !

Vous êtes un fervent défenseur du bien-être au travail. Croyez-vous vraiment que bien-être des salariés et productivité de l’entreprise soient compatibles ?

C’est prouvé et c’est ce que comprennent de plus en plus de dirigeants d’entreprise. Un salarié heureux dans son travail et un salarié plus rentable ! Dans les entreprises qui consacrent une salle pour le sport, aménagent un espace détente avec baby-foot…, on constate une diminution des arrêts de travail ou maladie, des risques de burn-out et même du présentéisme. Même s’il y a encore un travail énorme à faire dans ce domaine, ça bouge et c’est encourageant.

 

(*) « Vivez mieux et plus longtemps » par Michel Cymes, aux éditions Stock

En matière de santé, mieux vaudrait prévenir que guérir !

Par Care Labs

La prévention santé est reconnue par tous les acteurs socio-économiques : entreprises, partenaires sociaux, pouvoirs publics et autorités de santé publique comme un facteur clef du changement de paradigme du « cure » vers le « care ». Pourtant, elle tarde à être mise en place. Des freins subsistent au niveau des pouvoirs publics et des entreprises qui bloquent son application réelle dans le quotidien des Français.

Militant de l’accès aux soins pour tous et fervent défenseur de la prévention, Care Labs a mandaté le cabinet IMS Health pour démontrer l’impact positif que peut avoir la prévention tant sur le plan médical qu’économique. L’évaluation des interventions de prévention ne semble laisser guère de doute sur les vertus médico-économiques des mesures de prévention à la fois pour les salariés, les entreprises et les comptes publics.

L’entreprise devient incontournable pour mettre en œuvre la prévention

Les études ViaVoice pour Harmonie Mutuelle ou le rapport AISS démontrent que tous les acteurs socio-économiques ont conscience du rôle clef de la prévention et de l’importance de la mettre en place au sein des entreprises. Régulièrement interpellées sur le sujet, les autorités publiques en ont fait une priorité et un enjeu de santé publique. De nombreux plans d’actions et réglementations sont établis en faveur du développement d’actions de prévention, notamment au sein des entreprises avec le Plan Santé Travail pour la période 2015 – 2019, le PST3.

Entreprises et salariés partagent la position des autorités publiques sur l’enjeu de la prévention dans le domaine de la santé. 70% des chefs d’entreprises et 80% des salariés s’accordent à dire que l’entreprise a un rôle important à jouer dans le domaine de la prévention. L’Entreprise est organisée pour assurer la prévention des conséquences de son activité auprès des salariés : principalement les risques psycho-sociaux (RPS) et les troubles musculo-squelettiques (TMS) qui constituent les principaux risques professionnels.

Mais l’entreprise est aujourd’hui de plus en plus attachée à aller au-delà de la gestion simple des risques vers une culture de la prévention plus globale, orientée vers la « qualité de vie au travail » (QVT) comprenant des enjeux comme le stress, la malbouffe… qui peuvent entraîner de lourdes complications.

Les analyses quantitatives démontrent la rentabilité de la prévention pour l’entreprise, quel que soit son champ d’activité, sa taille ou la nature des risques sur lesquels les investissements sont effectués :

1€ investi dans la prévention assure un retour sur investissement de 2.2€



A propos de Care Labs - Chèque Santé®

CARE LABS conçoit, déploie et gère pour les complémentaires santé, les entreprises et les collectivités, des plateformes de paiement et des services dédiés à la santé. Acteur de l’innovation sociale, CARE LABS émet Chèque Santé®, 1er titre de paiement prépayé réservé au financement des prestations et produits de prévention santé et véritable compte personnel de santé entièrement dématérialisé. 

Outil de management social innovant, Chèque Santé® facilite l’accès à la santé pour tous. Responsable, le bénéficiaire devient acteur de sa santé et dispose d’un pouvoir d’achat supplémentaire consacré à la prévention.

Plus d'infos :

www.chequesante.com

 

De nouveaux permis de recherche d'hydrocarbures accordés à deux mois de la Cop21

A quelques semaines de la Cop21, le gouvernement ne craint pas la contradiction ! Emmanuel Macron, ministre de l’Économie, et Ségolène Royal, ministre de l'Environnement, ont signé de nouvelles autorisations de recherches d'hydrocarbures, fin septembre. Parmi elles, une accordée en Seine-et-Marne à la société Vermillon pour 4 ans, une octroyée dans le Bas-Rhin à la société Bluebach Ressources et une autre à l'entreprise Lundin International, dans la Marne. D'autre part, les permis de Bleue Lorraine en Moselle et celui de l'île de Juan de Nova, au large de la Mozambique, ont été prolongés. Si les industriels assurent que leurs prospections ne concernent que des hydrocarbures « conventionnels », les organisations écologistes sont inquiètes. Et craignent que ces permis permettent aux sociétés pétrolières et gazières de se partager les gisements français en vue d'une éventuelle révision de la loi sur l'extraction du pétrole et gaz de schiste.

 

 

 

« Mieux vivre ensemble »

Le 14 octobre dernier,  300 collégiens ont participé au cinéville de Quimper à un forum-théâtre et à des ateliers, à l’invitation d’Harmonie Mutuelle, du Conseil général du Finistère et de Bretagne Durable magazine. Outre ce temps d’échange avec les jeunes pour dresse des pistes afin de « mieux vivre à l’école », 3 tables-rondes dédiées au « mieux vivre au travail », ont également été proposés au public. Jean Ollivro, écrivain , géographe et président de Bretagne prospective, ainsi que François Miquet-Marty de l’Institut Viavoice ont été deux des 12 invités à ce temps de débats. Retrouvez l’intégralité de ces échanges sur www.harmonie-mutuelle.fr et www.bretagne-durable.info début décembre. Ainsi que sur tébéo-tébésud dès la fin novembre.

 

RESUME123 par BD_info

COMPLÉMENTAIRE SANTÉ : CONTRAINTES ET OPPORTUNITÉS

JEUDI 26 JUIN 2014 DE 16H30 À 20H (CONFÉRENCE À PARTIR DE 18H30) LIEU : STADE RENNAIS

Découvrez les coulisses de l’ANI en passant par celle d’un club professionnel de haut niveau

A très court terme, la règlementation concernant la complémentaire santé (ANI) va évoluer et imposer à toutes les entreprises, quelque soit leur taille, de mettre en place une couverture santé pour ses salariés.
Harmonie Mutuelle, FIDAL et Coviaé veulent permettre aux Dirigeants des TPE et PME d’envisager cette évolution comme un atout de management et de différenciation.

Comment faire en sorte que ses nouvelles obligations deviennent de réels avantages compétitifs ? Quelle politique RH et conduite du changement juridique associer  ? Comment organiser et sécuriser ces pratiques ? Afin de mieux comprendre ce nouvel environnement, ses grands axes, ses échéances, sa mise en œuvre et ses enjeux, nous vous donnons rendez-vous au stade rennais le jeudi 26 juin 2014 pour une découverte juridico-RH en 3 actes.

RENSEIGNEMENTS :
FIDAL
Catherine LE CORRE
2, rue de la Mabilais
CS 24227 35 042 Rennes cedex
Tél : 02 99 33 88 88
fax : 02 99 33 32 72
E-mail : catherine.le-corre@fidal.fr

 

Agir sur les déterminants sociaux de la santé

A l'occasion du colloque nationale « Agir sur les déterminants sociaux de la santé, un appel à l’innovation sociale : quels nouveaux modes de promotion de la santé des populations ? », organisé les 10 et 11 octobre derniers à Redon par l’École des hautes études en santé publique et la Mutuelle des pays de Vilaine, Bretagne Durable a réalisé des interviews vidéos avec les intervenants autour de l'axe central : la réduction les inégalités sociales de santé et le rôle de la prévention en ce sens. Rétrospective.

Plus d'infos

Santé – environnement : des liaisons dangereuses !

Le Collectif inter-associatif Ciss Bretagne, la Maison de la consommation et de l'environnement de Rennes (Mce) et la Mutuelle des Pays de Vilaine, ont organisé une journée de sensibilisation et d'échanges sur le thème « santé et environnement », le 17 octobre dernier. Bretagne Durable a interviewé une douzaine de participants et d'intervenants autour de cet enjeu de taille : l'impact de notre environnement sur la santé !

Plus d'infos

Vers une santé durable

A l’invitation de l’Agence régionale de santé, d’Harmonie Mutuelle et du magazine Bretagne Durable, une soixantaine de personnes, toutes générations confondues, se sont réunies mi-octobre à Rennes, au siège d’Harmonie Mutuelle. L’objectif : débattre autour des enjeux sociétaux, en faveur d’une santé durable sur les territoires Bretons. Nous avons filmé cet événement et réalisé des interviews avec certains des intervenants.

Plus d'infos

 

 

Harmonie Mutuelle : Compilation 3min par BD_info

Harmonie Mutuelle : Adrian MOHANU - ARS par BD_info

Harmonie Mutuelle : Caroline BONNET - CPAM par BD_info

Harmonie Mutuelle : Yann MENOT - Mutuelle... par BD_info

Harmonie Mutuelle : Virginie MALNOY par BD_info